Opéra de Québec

Opéra de Québec
6 mai 2019

Première fois en plus de 20 ans : Nabucco de Verdi à l’Opéra de Québec

Les amateurs d’opéra l’attendaient! Pour la première fois en 24 ans, l’Opéra de Québec présente Nabucco de Giuseppe Verdi.

Cette oeuvre phare du répertoire italien fait entendre le célèbre choeur « Va pensiero », qui a assuré la renommée de Verdi et véritablement lancé sa carrière.

Passion, sens dramatique tenant le spectateur en haleine, larges fresques chorales, distribution de tout premier
ordre… cet événement grandiose narrant les destinées de deux nations rivales où se mêlent trahison et amours
interdites sera assurément le moment fort de la saison lyrique printanière à Québec.

Dans le rôle-titre, le baryton canadien James Westman effectue un retour remarqué à l’Opéra de Québec,
après y avoir été chaudement applaudi dans le rôle de Scarpia en 2015. Invité par les principales maisons
d’opéra au Canada et aux États-Unis, sa riche voix de baryton convient magnifiquement aux rôles dramatiques
tandis que son aisance sur scène fait de lui un Nabucco idéal. À ses côtés, la soprano canadienne Michele
Capalbo (Abigaïlle) est à nouveau l’invitée de l’Opéra de Québec. Très active en Amérique du Nord et en
Europe, elle est acclamée par la critique pour sa maîtrise du bel canto et sa compréhension profonde de la
psychologie des personnages qu’elle interprète. Son vaste répertoire comporte plus d’une dizaine de rôles
verdiens. On retrouve aussi avec bonheur le ténor québécois Steeve Michaud (Ismaele), que le public a pu
apprécier la saison dernière alors qu’il incarnait le Duc de Mantoue (Rigoletto). Voix puissante, juste et nuancée,
personnalité charismatique : rien ne fait défaut à ce jeune ténor prometteur dont la carrière lyrique est en
pleine ascension. Dans le rôle de Zaccaria, la basse italienne Giovanni Battista Parodi fera ses débuts très
attendus ici. Doté d’une « grande classe » et de « robustes moyens vocaux » (Resmusica), il fut invité
notamment à la Scala de Milan, à l’Opéra de Paris et à Covent Garden (Londres). Deux chanteurs québécois
complètent la distribution : la mezzo-soprano Geneviève Lévesque (Fenena), reconnue pour sa voix puissante
et chaleureuse, ainsi que la basse Alain Coulombe (Il gran sacerdote), qui a su se tailler une place des plus
enviables sur la scène lyrique internationale.

La mise en scène est confiée à Michael Cavanagh, l’un des metteurs en scène les plus en vue au pays.
Originaire de Winnipeg, il a mis en scène depuis 20 ans plus d’une centaine de productions d’opéra. L’Orchestre
symphonique de Québec sera sous la direction de maestro Giuseppe Grazioli. Spécialiste du répertoire italien,
Maestro Grazioli équilibre habilement les forces orchestrales aux voix des interprètes tout en portant une
attention constante à l’action se déroulant sur scène.

Nabucco sera présenté sur la scène du Grand Théâtre de Québec, le 11 mai à 19 h, ainsi que les 14, 16 et 18 mai 2019 à 20 h.

Orchestre symphonique de Québec
Choeur de l’Opéra de Québec
Chef d’orchestre : Giuseppe Grazioli
Mise en scène : Michael Cavanagh
Version originale italienne avec surtitres français

INFO