Octobre en grand avec l'Orchestre symphonique de Québec!


Fort de son premier concert devant public, le 5 août dernier, l’Orchestre ouvrait la voix d’un renouveau et retrouvait la salle Louis-Fréchette avec bonheur et émotion. Et c’est toujours avec ce même grand bonheur, que les musiciens de l’Orchestre offriront au public, trois programmes d’envergure dans une salle à capacité réduite.

Trois programmes, tous précédés d’une oeuvre de chez nous : un choix qui s’inscrit dans la continuité de faire découvrir nos compositeurs. C’est à titre de leader culturel et d’institution phare de la ville de Québec, que l’Orchestre poursuit donc ses activités tout en s’adaptant et respectant les consignes de la Direction de la santé publique. 

Le 2 octobre (20h), c’est avec le violoniste Blake Pouliot, « Manifestement. Absolument. Certainement un virtuose… » (La Presse), et sous la direction du chef principal de l’Orchestre symphonique d’Edmonton, Alexander Prior, âgé de 27 ans, que s’ouvre ce mois d’octobre à l’Orchestre.

Au programme, le Concerto pour violon de l’américain Samuel Barber, qui dévoile un dialogue aérien entre le soliste et l’orchestre. Une oeuvre intime, tout en lyrisme. Suivra un chef-d’oeuvre émouvant : composée sous le signe du destin à un tournant majeur de la vie de Tchaïkovski, la 4e Symphonie est d’une indéniable intensité dramatique, dont le thème monumental ouvre superbement le premier mouvement et se conclut sur un finale virtuose. 

Le mercredi 7 octobre (20h), c’est dans la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm que résonnera la 40e symphonie de Mozart, oeuvre emblématique et universelle de la musique classique. C’est tout le génie de Mozart qui éclate dans cette pièce d’anthologie d’une puissance d’émotion inégalée. Et quelle oeuvre serait mieux choisie pour débuter ce concert, que Phénix de Denis Gougeon, un hymne au recommencement. Blair Lofgren, violoncelle solo de l’Orchestre, reconnu pour son jeu étincelant et qualifié de « remarquable » par la critique, interprétera pour sa part le Concerto pour violoncelle d’Elgar, chef-d’oeuvre mélancolique empreint d’un lyrisme fervent et passionné.

Le concert sera dirigé par Johannes Debus, directeur musical de la Canadian Opera Company. 

Octobre se termine avec audace. Présenté le mercredi 28 octobre (20h) et le jeudi 29 octobre (10h30), le troisième concert réunira le violoncelliste Stéphane Tétreault et le violoniste Kerson Leong pour interpréter une oeuvre d’une grande finesse, le Concerto pour violon et violoncelle de Brahms. Deux jeunes talents reconnus autant sur la scène nationale qu’internationale, pour leur sensibilité et leur maîtrise de l’instrument.

INFO